Home

Cette dernière édition de China Analysis, « Votre Investissement, notre économie », publiée en coopération avec Asia Centre, se concentre sur quelques aspects techniques des récentes réformes économiques chinoises. En s’appuyant sur des analyses d’experts, cette publication vise à aider la communauté politique et économique européenne à comprendre ce que les dirigeants chinois pensent des questions économiques qui déterminent leurs relations avec l’Europe et le reste du monde.

1. L’ouverture de la Zone de libre-échange de Shanghai devait être le symbole d’un contrôle plus souple des capitaux. Un an plus tard ce n’est toujours pas le cas, et le ZLE a été un moyen pour les entreprises chinoises d’expérimenter l’économie de marché, avec une administration moins présente et une plus grande flexibilité internationale.
2. La nouvelle loi anti-monopole fut très critiquée dans le monde entier l’année dernière. L’application effective de cette loi est perçue en Chine comme un élément clé pour mener le pays vers une économie de marché moderne, toutefois les investisseurs étrangers craignent qu’il s’agisse d’un outil politique pour les pousser dehors.
3. Même si les afflux d’investissement direct étranger (IDE) ont ralenti ces dernières années, la Chine reste le plus gros bénéficiaire des pays en développement. Etant donné l’ampleur croissante des projets liés aux IDE et la diversification des modes d’entrée, le régime d’IDE de la Chine est devenu obsolète. Les sources étudient le débat actuel sur le régime d’investissement chinois.
4. Si la Chine doit revoir son système de taux de change, certaines sources affirment que la prudence est de mise sur l’internationalisation du renminbi. Avant de rendre sa monnaie totalement convertible, la Chine doit gérer les contraintes des marchés étrangers et assurer une croissance stable de son économie. La Chine peut bénéficier de la crise économique en exerçant son influence sur les règles du système monétaire international, et doit éviter les restrictions.

Cette dernière édition de China Analysis tire les conclusions suivantes : les investisseurs étrangers et leurs partenaires en Chine devraient comprendre que le vrai débat ne se situe pas autour des tensions entre la libéralisation et la règlementation étatique, mais plutôt entre les partisans des réformes sélectives du marché et les défenseurs des intérêts particuliers lucratifs, qui lutteront contre tout changement.

Voir aussi:

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE
Aller à la barre d’outils